Pourquoi je lance un site/blog, bref un sBlog ?


Blog

 

Note d'intention

 

par l'auteur 

D'un bon écrivain est un écrivain mort


Publicité éthique et responsable avec OkoClick



De cette entrevue, j’ai appris deux choses (d’abord qu’il n’a pas répondu à mes mails, sans doute faute de temps, et je ne suis pas joueur de poker, sa nouvelle passion) : nous qui regardons encore la télé, considérée comme ringarde, sommes rangés dans la catégorie hommes préhistoriques, et ce garçon sympathique (William, alias Doc Seven, donc) sous ses dehors à la cool, est une machine de guerre organisé pour faire du buzz, de la pub, du fric.

 

Pragmatique, il ne s’est pas attardé à boire du vin, ni à perdre son temps à faire des ronds de jambes aux vrais « zécrivains » (écrivant toujours avec une plume d’oie, évidement), lesquels l’ont ignoré jusqu’à ce qu’ils voient la file d’attente devant sa pile de livre.

 

Il a pris le premier train de retour pour Paris, une fois sa centaine de bouquins écoulés. Certains de ces geeks boutonneux étaient venus avec leurs ouvrages à faire dédicacer.

 

A titre de comparaison, j’ai dû signer une trentaine de livres en deux jours, après avoir passé des heures le cul sur ma chaise (lui signait debout), derrière mes chers romans : des œuvre œuvres d’art !, coincé entre une sœur de… (Duchatelet, de la famille Jospin) et une fille de… (de la famille Wiazemski et la grande Régine Deforges). 

 

Vous en faites ce que vous voulez de cette histoire.

Moi j’ai décidé d’ouvrir un site/blog. Un sblog… Sitblog. Glop ! Glop ! 



Pourquoi j'ai décidé de lancer un site/blog, bref un sBlog ?


Vous aimez ce sBlog ? Ne manquez pas de contribuer en cliquant sur l'image située à gauche

 

Même modeste, un don sera toujours apprécié !



Écrire commentaire

Commentaires: 0